Frédéric Chopin (Français)

Chopin utilise le langage d’un mélomane européen ordinaire du XIXème siècle. Des dames et des messiers très sentimentaux : « des jeunes filles languissantes » et « des officiers cultivés » s’exprimaient dans ce langage musical.Il s’agit de John Field, Oginski, Griboïedov et de tous les autres capables de prendre une plume et d’écrire quelques notes. C’est la raison pour laquelle Chopin attire autant d’imbéciles, de saints d’esprit musicaux et de tous « les enfants de bonne famille ». Si l’on compare ce langage avec la littérature, il est proche de celui de sa féconde petite amie Aurore. C’est une graphomanie romantique et passionnée.

Mais avec Chopin il y a eu un petit soucis : il s’est trouvé le seul non graphomane parmi tous ceux qui utilisaient ce terrible « langage d’accessibilité ». Il est resté l’homme aux énormes capacités de pensées et de sentiments originaux.

Dans ses pensées, Chopin est très franc et radical, il est d’un esprit révolutionnaire, sarcastiquement impitoyable, plein d’un humour mordant et d’un grotesque noir et parallèlement d’une coquetterie non dissimulée. Par contre, dans l’expression des sentiments, il s’enfonce dans les profondeurs des relations humaines inimaginables pour les jeunes filles, les officiers ou « les serviteurs de talent » comme Griboïedov.
Il est entré dans le monde de l’érotisme ouvert, des passions diaboliques, des situations quasi pathologiques romantiques perverses, des collisions, des états d’esprit maladifs et il a exprimé tout cela en musique. Dans « sa forêt musicale freudienne » se promènent de pauvres enfants ( !), des jeunes filles et garçons et d’autres saints d’esprit.

C’est un sort difficile d’être voué à l’incompréhension éternelle avec la « popularité » éternelle : c’est le prix à payer pour l’accessibilité de la langue.

Si nous devons caractériser en quelques mots le contenu et les significations de la musique de Chopin et en général son caractère exprimé par Chopin-compositeur, on dira que Chopin est l’un des compositeurs les plus durs. Sa musique est véritablement audacieuse et brutale, elle est frontale et choquante. Elle est comme une gifle au monde extérieur, camouflée par un drapé de mousseline dans les chambres de jeunes filles, aves un poing sentant la violette.

Traduit par Irina Arkhipova

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s